mardi 31 mars 2015

ANALYSE D'UNE REECRITURE, "LA CIGALE ET LA FOURMI", LA FONTAINE VS QUENEAU (LE TRON JEANNE, 1L, 2013-14)

LA FONTAINE VS QUENEAU

Hypotexte : «  La Cigale et la Fourmi » de Jean de La Fontaine.

La Cigale, ayant chanté
Tout l'été,

Se trouva fort dépourvue

Quand la bise fut venue.

Pas un seul petit morceau

De mouche ou de vermisseau.

Elle alla crier famine

Chez la Fourmi sa voisine,

La priant de lui prêter

Quelque grain pour subsister

Jusqu'à la saison nouvelle.

Je vous paierai, lui dit-elle,

Avant l'août, foi d'animal,

Intérêt et principal.

La Fourmi n'est pas prêteuse ;

C'est là son moindre défaut.

Que faisiez-vous au temps chaud ?

Dit-elle à cette emprunteuse.

Nuit et jour à tout venant

Je chantais, ne vous déplaise.

Vous chantiez ? j'en suis fort aise :

Et bien ! dansez maintenant.

samedi 7 mars 2015

RONSARD, "ODE À CASSANDRE", "MIGNONNE ALLONS VOIR...", COMMENTAIRE



Pierre de Ronsard, « Mignonne, allons voir si la rose », Les Odes (1550).

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose (1)
Sa robe de pourpre (2) au Soleil,
A point perdu cette vêprée (3)
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil.

Las ! voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las, las ! ses beautés laissé choir (4) !
Ô vraiment marâtre (5) Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que votre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir votre beauté.

Notes :
1 Avait déclose : déclore est le contraire de clore.
2 Pourpre : rouge foncé.
3 Vêprée : soir.
4 Choir : tomber.
5 Marâtre : mauvaise mère.
6 Fleuronner : Pousser des fleurs, orner quelque chose de fleurs, de feuilles.

Problématique : Comment Ronsard livre une ode galante aux accents philosophiques et autotéliques ?