mercredi 29 janvier 2014

DISSERTATION, NIHILISME, FENSOM BAILEY (1ère L)




Sujet : Choisir un thème anthropologique et six documents, et répondre à la question suivante : En quoi les documents permettent de réfléchir sur le thème choisi ?

Documents choisis :

-  Vingt-cing poèmes, « Le géant blanc lépreux du paysage » - Tristan Tzara
- No Country For Old Men - Frères Coen (Scène : 1h 42m 25sec. à 1h 47m 22sec)
- « Trois temps pour en finir avec le nihilisme » - Jérôme Delangue
- Le Gai savoir, « Dieu est mort » - Friedrich Nietzsche
- Le Nihilisme en Russie - Józef Lubomirski
- Cut with the Kitchen Knife through the Beer-Belly of the Weimar Republic - Hannah Höch

SAINT AMANT, LE MELON, COMMENTAIRE



Le melon (extrait)

Quelle odeur sens-je en cette chambre ? 

Quel doux parfum de musc et d'ambre 
 Me vient le cerveau réjouir 
 Et tout le cœur épanouir ? 
Ha ! bon Dieu ! j'en tombe en extase :
Ces belles fleurs qui, dans ce vase, 
Parent le haut de ce buffet, 
Feraient-elles bien cet effet ? 
A-t-on brûlé de la pastille ? 
N'est-ce point ce vin qui pétille 
Dans le cristal, que l'art humain
A fait pour couronner la main 
Et d'où sort, quand on en veut boire, 
Un air de framboise à la gloire
Du bon terroir qui l'a porté 
Pour notre éternelle santé ?

Non, ce n'est rien d'entre ces choses, 
Mon penser, que tu me proposes. 
Qu'est-ce donc ? je l'ai découvert 
Dans ce panier rempli de vert : 
C'est un MELON, où la nature, 
Par une admirable structure, 
A voulu graver à l'entour 
Mille plaisants chiffres d'amour, 
Pour claire marque à tout le monde
Que, d'une amitié sans seconde, 
Elle chérit ce doux manger 
Et que, d'un souci ménager, 
Travaillant aux biens de la terre, 
Dans ce beau fruit seul elle enserre 
Toutes les aimables vertus 
Dont les autres sont revêtus.

Le melon (1634) :

Problématique : Comment Saint-Amant crée-t-il un hymne burlesque ?

mardi 28 janvier 2014

SAINT AMANT, ASSIS SUR UN FAGOT, COMMENTAIRE


Assis sur un fagot, une pipe à la main



Assis sur un fagot, une pipe à la main,
Tristement accoudé contre une cheminée,
Les yeux fixés vers terre, et l'âme mutinée,
Je songe aux cruautés de mon sort inhumain.

L'espoir qui me remet du jour au lendemain,
Essaye à gagner temps sur ma peine obstinée,
Et me venant promettre une autre destinée,
Me fait monter plus haut qu'un Empereur Romain.

Mais à peine cette herbe est-elle mise en cendre,
Qu'en mon premier estat il me convient descendre,
Et passer mes ennuis à redire souvent :

Non, je ne trouve point beaucoup de différence
De prendre du tabac à vivre d'espérance,
Car l'un n'est que fumée, et l'autre n'est que vent.

Assis sur un fagot (1623):
Problématique : Comment le poète tire-t-il d’une activité quotidienne une réflexion d’ordre philosophique ?

mardi 21 janvier 2014

ZOLA, NANA, RESUME, CHAPITRES VII et VIII


Chapitre VII :

- L’action se situe trois mois plus tard, par une soirée de décembre douce.
- Muffat et Nana entretiennent à présent une relation passionnelle. On apprend que Sabine trompe son mari. Nana se toque de Fontan.
- Muffat est de plus en plus jaloux et possessif. Il l’attend un soir de décembre, près du théâtre, sous la pluie. Nana finit par arriver, elle se résigne, mais elle doit s’arranger pour qu’il reparte avant minuit.
Un souvenir religieux la hante : la vision royale de Chamont, sans cesse évoquée et grandie, c’est pourquoi elle se fait soumise.
- Elle rencontre Daguenet, qui avait fait semblant de ne pas la reconnaître. Il veut se marier et lui apprend que le comte (qui s’est caché, Nana et lui en rient !) est cocu. Sabine couche avec Fauchery.

lundi 20 janvier 2014

ZOLA, NANA, RESUME, CHAPITRES V et VI



Chapitre V

Les motifs et les techniques descriptives rappellent des sujets et des perspectives propres à Degas.

C’est déjà la 34° représentation de La Blonde Venus dont le succès ne se dément pas. Les artistes, dans les coulisses, se croisent et se toisent, se racontent les dernières rumeurs : on dit que Nana intéresse beaucoup le Prince et est désirée par de nombreux hommes : elle est devenue le « rêve de Paris ».

dimanche 19 janvier 2014

ZOLA, NANA, RESUME, CHAPITRES III et IV

Chapitre III


- Changement de décor, gros plan sur un autre personnage clef du roman, pendant et double noble de Nana, la comtesse Sabine, comme on avait pris l’habitude de nommer Mme Muffat de Beuville, pour la distinguer de la mère du comte, morte l’année précédente.

samedi 4 janvier 2014

ZOLA, NANA, RESUME et ANALYSES CHAPITRE II


Le lendemain, à dix heures (chronologie très précise, pour l’instant), Nana dormait encore.Donc Zola effectue un changement de décor plus intimiste, chez Nana. Zola nous l’a montrée « au travail », en public et maintenant, il narre une scène domestique.

vendredi 3 janvier 2014

ZOLA, NANA, RESUME et NOTES DIVERSES, CHAPITRE I


- « A neuf heures, la salle du théâtre des Variétés était encore vide. Quelques personnes, au balcon et à l’orchestre, attendaient, perdues parmi les fauteuils de velours grenat, dans le petit jour du lustre à demi-feux. »
- Première phrase du livre : « seuil » selon Genette, et mise en abyme romanesque doublement théâtralisée, puisque le lecteur pénètre dans le roman en pénétrant dans un théâtre. Mais entrée déceptive et proleptique : le théâtre est vide. Pourtant l’adverbe modifiant l’adjectif : « encore » dénote ou une itération, ou une probabilité de changement.