mercredi 21 août 2013

HUMANISME et RENAISSANCE

Source: http://www.academie-en-ligne.fr/Lycee/Ressources

            La Renaissance marque un tournant dans l’histoire de l’Europe en multipliant les échanges entre pays européens comme l’Italie, la France, l’Angleterre, les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Espagne et le Portugal. On entre dans l’époque moderne et l’on peut clairement identifier des éléments de rupture avec le Moyen Âge. C’est donc une période charnière pour notre Histoire. L’humanisme est le mouvement littéraire et culturel qui se développe pendant cette période. Des écrivains se retrouvent autour d’intérêts communs et marquent par leurs œuvres un tournant fondamental dans l’évolution de la langue et de la littérature française et européenne.



       S’il est difficile de dater  précisément les buts de la Renaissance, on peut noter des changements remarquables dès le XIVe scle et surtout  le XVe  scle  en  Italie  et  aux Pays-Bas.  En Italie,  un  homme  comme Pétrarque, dès le XIVe  scle,  prône un retour aux textes  antiques pour sortir de l’obscurantisme du Moyen Âge. Un scle  et demi plus  tard, avec  les  guerres  d’Italie, la France  couvre,  émerveillée,  les  trésors  artistiques et culturels du quattrocento, sous François 1er et l’Espagne de Charles Quint poursuit au but du XVIe scle le mouvement  amorcé en Italie. Parallement, un autre  foyer artistique et culturel important se  veloppe dans  le  nord  de  l’Europe, plus  précisément dans  une région  très  riche  économiquement, les  Flandres.  Ceux qu’on  appelle  les primitifs flamands, peintres de renom comme Van Eyck ou Bruegel l’ancien, renouvellent l’art pictural au XVe scle. Et Érasme, en 1469 à Rotterdam, qu’on dit être le premier humaniste européen, veloppe une réflexion politique et religieuse originale, en parcourant l’Europe.


           Pour comprendre cette  période,  il ne suffit pas  de penser  qu’on a fait table rase sur le Moyen Âge. D’ailleurs, la notion même de Renaissance est un concept  du XIXe siècle qui a été beaucoup discuté  au XXe siècle en  raison  de  son  caractère  trop  uniforme,  comme  si les  hommes  du Moyen Âge étaient  restés dans l’ignorance et qu’il avait fallu attendre la Renaissance pour entrer dans la culture. Les transitions se sont faites au fur et à mesure et la culture du Moyen Âge est encore présente aux XVe et XVIe siècles en France…


           À  ces  réserves  près,  on peut  noter  un certain  nombre  d’éléments de rupture. La conception de l’homme a changé et a entraîné  un optimisme  dans  les  capacités humaines,  ce qui s’est  traduit  par des  recherches sur l’éducation  et l’apprentissage dont  les  répercussions sont  encore manifestes aujourd’hui.  Le pouvoir et la religion font l’objet de critiques  qui aboutiront au  protestantisme. La découverte de  l’Amérique et de peuples  inconnus   amène   des  modifications  dans   la  représentation de  l’homme et du monde.  Ces changements de  perspectives ont des  conséquences sur les productions littéraires  et artistiques. On assiste à un véritable renouveau de la peinture, l’architecture et la sculpture.


             Tout cela a été rendu possible par des progrès techniques et scientifiques :
           Les sciences et en particulier l’astronomie ont changé la vision du monde,  avec par exemple l’idée d’un univers infini. L’héliocentrisme de Copernic et  l’expérience  que  la  terre  est  ronde  bouleversent les  conceptions chrétiennes  du  monde   terrestre.  Avec  les  progrès  de  la  médecine, l’homme devient  un sujet  d’études scientifiques. Parmi les inventions techniques, l’imprimerie révolutionne  la production  du livre et permet une diffusion plus large des idées.
           Tous  ces   progrès   ont  pu  apparaître  grâce  à  des   hommes   et  des événements. Avec les grands humanistes, les textes latins sont relus et pas  seulement dans le domaine  littéraire,  mais aussi  dans  celui de la botanique, la zoologie, les mathématiques…
           Parallèlement,  la  prise  de  Constantinople,  en  1453,   par  les  Turcs, entraîne  la fuite de savants byzantins  qui arrivent à Venise puis en Italie avec leur savoir et leurs  manuscrits, ouvrant  ainsi  un intérêt  nouveau  pour l’Antiquité grecque.
Un  contexte   économique  favorable,   dû  à  de  meilleures   conditions climatiques, à la reprise des échanges commerciaux après la peste noire et au veloppement du commerce avec le nouveau monde, permet aux mécènes de financer les artistes.


           Pour nommer le mouvement plus proprement  littéraire et érudit, le terme dhumanisme  a été  for. Lumanista  est,  à lorigine,  un professeur  de grammaire latine et cest à partir de ce terme que les Italiens signent  le mouvement  érudit qui prend  naissance  dans  les cours italiennes  au XIVe  scle et qui sappuie sur la redécouverte des auteurs  anciens,  hors du cadre habituel  de luniversité. 


            S’opposant à la culture du Moyen Âge, au  roman  courtois  et  à la scolastique, des  hommes  comme  Pic de  la Mirandole, sont  en  quête  dune  véritable  culture  encyclopédique, avec lambition  dembrasser  tous  les savoirs.  Le  mouvement  humaniste met lhomme au cœur de ses préoccupations et sattache à velopper toutes  ses capacités, doù limportance accore à l’éducation. Ce mouvement de retour à lAntiquité saccompagne dun travail sur la langue nationale : le français senrichit dun vocabulaire savant cé à partir du latin et du grec. Les poètes français revendiquent un renouvellement de la langue française dans la Deffence et illustration de la langue françoyse de Joachim du Bellay.



           La langue  et  la  culture  deviennent alors  des  outils  pour  critiquer  la société. Les  humanistes repensent la place de l’homme dans le monde et veulent en faire un être autonome, capable de réflexions, et ce grâce à une éducation repensée. La Renaissance est aussi  une  période  très  riche  artistiquement, les  normes  esthétiques sont renouvelées dans tous les domaines artistiques et la poésie rivalise avec les arts pour célébrer  la beauté, avec Ronsard par exemple.

Nathalie LECLERCQ








1 commentaire:

  1. Merci beaucoup pour ce cours =),
    Par contre, la source donné plus haut n'existe plus, Le lien est mort..

    RépondreSupprimer