dimanche 28 avril 2013

ROBERT DE BORON, LA SUITE DU ROMAN DE MERLIN, ARTHUR, ACCALON, AGRAVAIN, GAHERIET, RESUME PERSONNAGES





ARTHUR

            Un mois après son couronnement, Arthur tient sa cour à Carduel. Il s’éprend de sa sœur, la femme du roi Loth d’Orcanie, la mère de Gauvain, Gaheriet, Agravain et Guerrehès. Naîtra de cette union Mordret, qui conduira le royaume à sa perte. Arthur rêve du dragon-sepent, qui détruit le royaume de Logres. Blessé à mort par Arthur qui succombera de ses blessures. Puis, il va à la chasse, voit le cerf qui a des chiens qui aboient dans ses entrailles. Rencontre Merlin, sous l’apparence d’un enfant puis d’un vieillard, qui lui révèle qu’il est le fils d’Uterpandragon et d’Ygerne et qu’il a engendré Mordret. C’est la signification de son songe. Quant à la signification de la bête étrange, elle relève des mystères du Graal. La vérité sur la naissance d’Arthur est révélée grâce à Merlin.

            Après l’échec de Gifflet, Arthur se mesure au chevalier, Merlin, après l’avoir prévenu qu’il n’était pas de taille, endort son adversaire avant qu’il ne lui coupe la tête. Puis, après s’être réfugié chez un ermite qui soigne le roi, Merlin le conduit auprès du lac où Excalibur lui sera donnée, son fourreau le protègera de toute blessure, mais on le lui volera.
            Il marie sa sœur Morgain au roi Urien, ils auront Yvain comme fils.
            Prends tous les nouveaux nés et, sur les conseil d’un songe, il les met sur un bateau qui les mènera au roi Orian, à Amalvi qui les porte sur une île. Mordred, au cours d’un naufrage, sera recueilli par un pécheur qui le confie à Nabur le Desreé, le seigneur du pays.
            Repousse le roi Néro et le roi Loth, avec l’aide de Merlin. Il érige 13 statues qui représentent les 13 rois qu’il a défaits. Elles s’inclinent toutes vers lui qui les menace de son épée. Merlin enchante le lieu.



            Rion assiège le château de Tarabel, avant de partir, une demoiselle envoyée par la Dame de l’île d’Avalon: Épée dont le baudrier ne sera détachée que par le meilleur chevalier. Balaain le sauvage la prend et tue la seconde demoiselle qui vient demander la tête de la première car elle a empoisonné son frère. Arthur le chasse. Il garde l’épée et la demoiselle lui dit qu’il tuera un chevalier avec cette épée et que lui-même périra au cours du combat. Il sera appelé le Chevalier aux deux épées.
            Il avoue qu’il veut épouser Guenièvre à Merlin qui va la chercher auprès de son père, Leodegan, qui confie la table ronde à Arthur en cadeau de noces.
            Les armées de cinq rois attaquent, Arthur, Keu, Gauvain et Gifflet les tuent, leur armée s’enfuie.
            Il demande à Pellinor de choisir huit chevaliers pour remplacer ceux morts au combat à la table ronde, celui-ci choisit Gauvain, Gifflet, Keu et Tor. Baudemagus, jaloux de Tor, quitte la cour et promet de ne jamais y revenir avant d’avoir vaincu un chevalier de la table ronde.
            Épisode de la nef, Arthur se retrouve prisonnier avec vingt autres chevaliers, il doit combattre Accalon à cause de la rivalité entre deux frères (amant de Morgain qui a fomenté cette supercherie et a donné Excalibur à son amant, lui ignore tout cela). Mais se reconnaissent à temps, Arthur sera aidé de la demoiselle du lac, et il promet de se venger de sa sœur. Accalon meurt.
            Il poursuit Morgain qui lui a de nouveau ravi son épée qu’elle a jeté dans un lac. Puis il la change elle et tous ses gens en pierre.
            Il chasse le fils de Morgain, Yvain.
            La demoiselle du lac le prévient du manteau envoyé par Morgain.
            Il fait Gaheriet chevalier, qui adoubera ses frères et partira combattre Baudon, qui a emprisonné Gallinor, le frère de Gallin.

Accalon

            Chevalier natif de Gaule, amant de Morgain, tué par Arthur.



Agravain et Gaheriet

            Fils du roi Loth d’Orcanie, frères de Gauvain et de Gherrehet, et demi-frères de Mordret. Leur père est tué par le roi Pellinor.
            Il aide son frère Gauvain à rattraper le cerf.
            Baudemagus apprend à Tor et à Galant (après avoir jouté avec eux) qu’il a vu Merlin avant qu’il ne meure et qu’il lui a appris que Gaheriet pourra délivrer Gauvain et le Morhout de la Roche aux Pucelles. Arthur adoube donc ses trois neveux, Agravain, Gaheriet et Guerrehet. Mais Agravain, l’aîné, est jaloux de Gaheriet, il veut être adoubé en premier, un fou s’y oppose, il n’avait jamais parlé jusque là, il dit que Merlin interdit au roi de faire ainsi, Agravain refuse d’être adoubé par son frère. Une demoiselle envoyée par la reine de l’île Faée offre un bouquet de roses à Gaheriet en plein hiver, le fou déclare que comme la rose est la plus belle des fleurs, Gaheriet sera le meilleur des chevaliers, à l’exception de deux chevaliers. Mais la mort de sa mère, qu’il hâtera par son péché l’en empêchera. Et le fou meurt. Gallin arrive, Gaheriet se porte volontaire. Agravain le suit pour l’attaquer incognito. Il le défie, G le vainc sans le reconnaître. Puis G rencontre Baudemagus ligoté et les yeux bandés. Il a été maltraité par Pellinor, mais l’histoire n’en dira pas plus, car c’est le sujet du conte de Brait. Ils se donnent rendez-vous à la Roche aux Pucelles.
            G attaque et vainc Baudon qui avait emprisonné son meilleur ami, Gallinor, à cause des calomnies de son amie qu’il avait surprise avec son amant. Il lui laisse la vie sauve et réconcilie les deux amis.



            Nouveau combat A+G, Gaheriet l’emporte sans le reconnaître et le laisse pour mort.
            G rencontre la demoiselle à qui il avait promis un don avant sa bataille contre Baudon, elle veut la tête de l’amie de son amant, en échange, elle lui promet de l’aider à délivrer son frère. Il vainc l’amant qui s’empare de son ex et la contraint à refuser de venger.
            Il tue le géant qui oblige les habitant de Taraquin à lui livrer des jeunes filles. Ils feront une statue à son effigie que Mordret et ses compagnons détruiront, comme le symbole du lignage du roi défunt.
            Les pucelles lui apprennent qu’il sera tué par le chevalier qu’il aimera le plus. Il enlève leur frère, elles délivrent G et Le Morhout, ils y sont restés enchantés un an et demi. Gauvain et Gaheriet quitte le Morhout pour aller à la cour du roi Arthur, puis, un mois après, Gaheriet le rejoint en Irlande.

Nathalie LECLERCQ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire