vendredi 12 avril 2013

ZOLA, NANA, LE MONDE DU THEATRE, ANALYSES DES PERSONNAGES





- Bordenave : directeur du théâtre des Variétés
Il joue le rôle d’entremetteur par la biais de son théâtre qu’il qualifie par trois fois de «bordel » au chapitre 1: « lui, ne s’embarrassait pas longtemps d’une femme, il aimait mieux en faire tout de suite profiter le public ". « il en vendait, il savait ce qu’elles valaient, les garces !» chapitre 1.
Il est décrit exubérant, caricatural, parfois paternel avec ses            « petites femmes », violent : « souvent il battait les femmes aux répétitions quand il avait couché avec elles » : chapitre 9, amant de Simonne.



- Rose Mignon, bonne comédienne, et danseuse
- Chapitre 1 : Rose, femme de Mignon, est la maîtresse de Steiner, il la quitte pour Nana.
- Elle devient maîtresse de Muffat (lors de la fuite de Nana avec Fontan) et de Fauchery.
- Chapitre 4 : on apprend qu’elle a 2 enfants : Charles et Henri.
Elle est présentée comme la rivale de Nana (p..58) tout au long du roman, elle la soutient pourtant dans ses derniers jours.

- Mignon, son mari, qui gère les affaires de sa femme en proxénète, « un gaillard, très très grand avec une tête d’hercule de foire ».

- Simonne Cabiroche, comédienne, éduquée (piano, anglais), blonde, mignonne, délicate, souriante et soumise à Bordenave, petite blonde potelée, maîtresse de Bordenave (qui la malmène), puis de Steiner (lors du grand prix).

- Clarisse Besnus, comédienne, maîtresse de La Faloise qu’elle quitte rapidement.

- Prullière, acteur aimé public, joue Mars chapitre 1, cherche à se rapprocher de Nana (chapitre 8) mais elle refuse par loyauté envers Fontan.

- Le vieux Bosc, acteur, une longue barbe blanche qui donnait un aspect vénérable à sa face enflammée d’ivrogne (chapitre 5), il est paralysé à la fin du roman (chapitre 13).

- Fontan, acteur au talent comique, avec lequel Nana va vivre trois semaines de bonheur, avare, violent. Il finit par battre la jeune femme qui se retrouve contrainte à se prostituer pour faire tourner le ménage. Il finit par la mettre à la porte.



Au Chapitre 5, s’ajoutent :
Mme Bron, la concierge du théâtre.
L’avertisseur Barillot, qui avertit les artistes de leur passage en scène, petit vieillard blême, garçon de théâtre depuis 30 ans.
Le régisseur peut coller des amandes aux artistes en faute.
Mme Jules, habilleuse.
Mme Drouard : actrice âgée.



Les relations qui côtoient aussi bien Nana que la famille Muffat :

Les clients du théâtre  présents au chapitre 1
- Fauchery (Léon), journaliste au Figaro, auteur dramatique
·      Homme qui appartient au Paris des plaisirs, dès le chapitre , il  connaît la plupart des personnages présents. Il répond aux questions de son cousin La Faloise pour qui ce milieu est encore inconnu (rôle exposition)
·      1er article élogieux de Fauchery sur Nana « d’une brutale admiration pour la femme »
·      Il devient l’amant de Rose, esquissée au chapitre 4, officiel dès le chapitre 5 : début de cohabitation difficile avec Mignon qui le bourre de claques « une comédie dans les coulisses », puis ménage à trois bien organisé et heureux.
·      En parallèle, il devient l'amant de la comtesse de Muffat (pendant ou juste après épisode aux Fondettes)
·      Il écrit l’article « la mouche d’or », portrait péjoratif de Nana.
·      Il quitte ensuite la comtesse et devient l’amant de Nana (chap 13) qui le ruine (lui « mange » un journal).



- Hector de la Faloise, cousin Fauchery, qui « vient achever son éducation à Paris » (Fauchery à Bordenave, chapitre 1). Il participe à l’exposition et donne des informations sur les Muffat.
- Chapitre 1 : Il salue les Muffat dans leur loge et leur présente Fauchery.
- Chapitre 2 : Il révèle leur passé, la virginité de Muffat et dresse le portrait de la mère de Muffat, explique qui est Mme Hugon.
- Au début, il semble le personnage naïf des romans d’apprentissage, il essaie d'être aimable avec le directeur, « très choqué » par sa franchise (« dites mon bordel »), il est ému à la vue de Gaga.
- Amant de Clarisse, de Gaga puis de Nana (Chap 13).
- Dès le chapitre 3, il apparaît comme idiot, personnage à l’esprit lourd, trait de caractère qui ne le quittera pas jusqu’à la fin du roman (chapitre 4 : « il est idiot ce garçon » (clarisse), traité d’idiot par Fauchery (lors du bal), par Nana et Fauchery au chap 13.)
- Chapitre 11 : Il a hérité, il devient élégant, « son héritage lui donnait un aplomb insolent », cynisme
- Chapitre 13 : Il finit en province chez un oncle, ruiné par Nana (cela fait chic).



- Steiner, banquier juif, tout petit, gros, fortuné mais frôlant à plusieurs reprises la ruine, amant de Rose au début du roman puis de Nana par la suite. Elle le quitte à la fin du chapitre 8, ils auront une brève aventure au chapitre 13 qui le laissera définitivement ruiné.

- Daguenet Paul : le « greluchon de Nana », jeune, ruiné par les femmes. Son passé (Chapitre 12) : père préfet, doit hériter de l’un de ses oncles, grand propriétaire.
Il épouse Estelle, fille de Muffat, grâce à Nana qui intervient auprès du comte. Le soir de son mariage, il retourne voir Nana. Par la suite, il se détourne d’elle. Sa femme Estelle, dévote, se révèle être une femme de volonté, qui semble l’effrayer.

George : son portrait se dévoile successivement
Chapitre 1 : Il assis à côté Daguenet, 17 ans (comme Nana), blond, yeux bleus, désigné comme le «chérubin », « l’échappé de collège »
Chapitre 2 : Il est déjà chez Nana.
Chapitre 3 : ll est présent également chez les Muffat, où il tournait derrière Mme de Chezelles, la seule femme qui lui parut chic ». Il est attiré par les femmes vicieuses. On apprend qu’il s’agit du plus jeune fils Mme Hugon, 1ère année de droit .
Dans la suite du roman, il reste toujours attaché à Nana. Il est souvent désigné comme « bébé », comparé à une fille, surnommé « Zizi », il partage des vrais moments de bonheur avec Nana (à la Mignotte). Il tente de se suicider au chapitre 13 et finira par mourir car Nana ne voulait pas l’épouser et qu’elle entretenait une relation, avec son frère.

- Le comte Xavier de Vandeuvres
Chapitre 1, il arrive avec Blanche de Sivry .
Chapitre 3 : « le dernier d’une grande race, féminin et spirituel », propriétaire d’une écurie de course prestigieuse, ruiné progressivement par ses maîtresses, il se suicide, ruiné par Nana, et ruiné de réputation suite à des paris frauduleux lors du grand prix.

- Labordette grand, beaux cheveux blonds, personnage                  « inoffensif » aux yeux des autres hommes (Fauchery chapitre1), il est « l’ami des femmes dont il bibelotait les petites affaires ».



Ceux qui apparaissent plus tardivement :
- Philippe fils aîné, lieutenant.
- Fourcamont, appartient à la troupe des festifs.
Chapitre 4  M. De Fourcamont, officier de marine, ami de Vandeuvres.
Chapitre 13 : devient ami de Nana, le ruine.

Les courtisanes et assimilées
- Lucy Steward, petite femme laide, 40 ans, avec charme : vive et gracieuse, avec Fauchery au début du texte. Chapitre 4 : a un fils, Oliver, élève à école de marine avec lequel elle apparaît lors du grand prix.
- Caroline Héquet  (amie Lucy Steward) et sa mère
- Gaga, relativement âgée, maîtresse de La Faloise, au Chapitre 4, on apprend qu’elle a une fille Lili (Amélie), 19 ans, qui sort pensionnat et se fait « acheter » par le marquis de Chouard.
- La Tricon entremetteuse, elle tire les dames de l’embarras en proposant des clients.
- Satin, au chapitre 1, elle a le même âge que Nana, environ 18 ans, belle, ancienne amie de pension de Nana, visage pur de vierge, elle entretient une relation homosexuelle avec Nana.
- Mme Robert , « une femme honnête qui avait un amant, pas plus, et toujours un homme respectable», homosexuelle.
- Laure Piedefer, table d’hôte, fait manger les femmes dans l’embarras. > homosexuelle, au chapitre 8. Satin et Nana vont manger chez Laure. « dame 50 ans, formes débordantes, ambiance homosexuelle, monstre ».
- Léa de Horn
- Tatan néné
- Maria blond, 15 ans, maigre, vicieuse, débute aux Folies.

Nathalie LECLERCQ

41 commentaires:

  1. il y'a plein de fautes dans cet article

    RépondreSupprimer
  2. Ah, oui, lesquelles? Je me ferai un plaisir de les corriger...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, J'aurais bien aimé avoir les références des tableaux, en particulier du premier ! Merci d'avance !

    RépondreSupprimer
  4. Le premier tableau est d'Henri Gervex, il s'intitule "Rolla" et est de 1878.

    RépondreSupprimer
  5. Merci beaucoup pour ces informations cela m'aide beaucoup !

    RépondreSupprimer
  6. Steiner offert t'il une maison de compagne a Nana? merci de me confirmer tu ca

    RépondreSupprimer
  7. Oui, voir le chapitre VI (http://lettresco.blogspot.fr/2013/02/zola-nana-resume-et-analyses.html#more).

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour le résumé fourni, c'est très clair et il n'y a aucune faute. Encore merci

    RépondreSupprimer
  9. Il n'y a pas d'analyse de Nana ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, il s'agissait justement d'analyser les autres personnages. Mais en parcourant les commentaires de cette œuvre postés sur ce blog, vous trouverez des analyses qui vous intéresseront peut-être.
      Bonne lecture.

      Supprimer
    2. Bonsoir, 2 petites questions : George a le meme age que Nana (17ans).. Alors pourquoi est t-il decrit comme un bébé etc... ?
      Nana a t-elle 17ans tout le long du roman ? Meme lorsqu'elle a une relation avec Fontan ? Bonne soirée.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. - Georges a bien dix-sept ans (voir le chapitre II), mais Nana en a dix-huit au premier chapitre. Le jeune garçon est efféminé, et surtout il ne ressemble pas aux hommes virils, âgés et très masculins que Nana fréquente habituellement.
      - La première représentation de Nana au théâtre des Variétés a eu lieu le 12 avril 1867. Cette date correspond au début de l’histoire. Nana a dix-huit ans. Entre janvier et octobre 1868 a lieu le premier plongeon de Nana, celle-ci décide d’habiter chez Fontan, qui au bout de quelques mois commence à la battre. Vers juillet 1870, Nana revient d'une longue absence et trouve son fils mort. Elle est atteinte de la variole. Zoé, apprenant la nouvelle, se réconcilie avec elle et la soigne, cependant Nana meurt. Elle a vingt et un ans. Le roman dure donc trois ans et trois mois.

      Supprimer
  10. Bonjour, Muffat est une femme ou un homme??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le comte Muffat est un homme, mais il est marié à la comtesse, Sabine Muffat, qui est bien une femme, elle...

      Supprimer
    2. bonjour je suis en 4eme et grace a vous g pu enfin comprendre ce livre
      super article merci

      Supprimer
  11. Bonjour ! Encore une fois merci pour ce travail de synthèse très clair qui m'a donné envie d'approfondir cette analyse sur les personnages .
    J'apprécie beaucoup votre travail .Bonne continuation .

    RépondreSupprimer
  12. bonjour, je ne trouve pas le compte Muffat dans l'analyse. est ce normale?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il ne s'agit que d'une analyse des personnages liés au théâtre.

      Supprimer
  13. Bonjour. J'ai une question ; Savez vous si Louiset, l'enfant que Nana a eu a 16 ans et dont elle s'occupe peu, meurt a la fin du roman ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. — Fils de Nana, qui l’a eu à seize ans, Louiset est laissé chez sa nourrice, dans un village, aux environs de Rambouillet. Puis il fut pris par sa tante, madame Lerat, qui l’élève aux Batignolles. C’est un enfant aux yeux bleus, à la face blanche et scrofuleuse. Lorsqu’il marche sur ses trois ans, il a un eczéma sur la nuque, puis des dépôts se forment dans ses oreilles, ce qui fait craindre une carie des os du crâne, quelque pourriture léguée par un père inconnu. Mieux portant, emmené aux courses par sa mère, il regarde tout ce monde, l’air très vieux, comme plein de réflexions tristes sur ce qu’il voit. Louiset meurt en juillet 1870 de la petite vérole, qu’il communique à sa mère, revenue de Russie.

      Supprimer
  14. Bonjour,
    Finalement, que doit-on penser de Nana? Victime? coupable?
    Pour moi, elle est coupable, car elle joue son rôle dans l'univers prostitutionnel.
    Maintenant, si on admet, contrairement à Zola, que la prostitution est une bonne chose, on n'a pas à nous demander si elle est coupable ou elle ne l'est pas. C'est le relativisme qui tranche dans la lecture de toute oeuvre littéraire, à mon humble sens.

    RépondreSupprimer
  15. Salut
    Je vous remercie infiniment pour ce travail
    Je dois présenter un exposé sur le chapitre 8 de Nana, qu'est-ce que vous me conseillez svp?
    Merci encore une fois (pour cela et pour les autres articles, ça m'a vraiment aidé)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous pouvez vous aider des analyses sur les chapitres VII et VIII, si ce n'est déjà fait:
      http://lettresco.blogspot.com/2014/01/zola-nana-resume-chapitres-vii-et-viii.html
      Ce chapitre est différent des autres, car Nana ne domine pas, mais est dominée. Elle est amoureuse pour la première fois. Zola étudie également l'homosexualité du personnage. Je vous conseille de rechercher des analyses sur ce dernier point, l'homosexualité au XIXe siècle n'était pas perçue comme aujourd'hui, en France.
      En outre, Nana n'est pas mariée à Fontan, autre exemple de perversité... Elle va à l'inverse de tous les codes bourgeois de l'amour dans ce chapitre.
      Bon courage.
      LN

      Supprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour , excusez-moi , il n'y a pas l'analyse de Zoé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zoé n'est pas un personnage de théâtre, mais vous pourrez trouver quelques petites précisions sur ce personnage ici:
      http://lettresco.blogspot.fr/2013/02/zola-nana-resume-et-analyses.html#more

      Supprimer
  18. Merci , excusez-moi encore mais connaissez-vous un tableau impressionniste qui représente une bonne comme Zoé s'il vous plaît ?
    Merci pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claude Monet – Le déjeuner, 1868, Städel Museum, Francfort
      Claude Manet, Olympia
      Camille Pissaro, Femme baignant ses pieds dans le ruisseau
      Je ne sais pas s'il s'agit d'une bonne, mais ce serait possible, dans chaque tableau... A vérifier.
      Bon courage,
      LN

      Supprimer
    2. Merci beaucoup de votre réponse !

      Supprimer
  19. Il y a une coquille dans la description de Fauchery : "Il répond aux questions de son cousin Fauchery". Il ne répond pas à ses propres questions mais à celles de son cousin La Faloise.

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour, j ai un sujet d invention a faire où je dois raconter l'enfance de Satin pour savoir pourquoi ou comment elle a pu devenir prostituée de rue. A-t-on des informations sur son enfance ? Si non comment faire quelque chose de potable ?
    Merci et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous pourriez peut-être vous inspirer de l'enfance de Nana, qui est racontée par Zola dans L'Assommoir... C'est elle qui provoque, par exemple, la chute de son père (Du toit sur lequel il est en train de travailler) en l'appelant, alors qu'elle est toute petite fille. Cet évènement est déterminant car il va entraîner l'alcoolisme et la misère, qui peuvent expliquer, entre autres, la volonté de Nana d'avoir une autre vie. Mais de nombreux autres éléments peuvent vous aider à comprendre comment, selon Zola, une femme peut se résoudre à vendre son corps. Il ne faut pas, bien entendu, copier/coller l'histoire de Nana sur Satin, mais s'en inspirer.
      Bon courage
      LN

      Supprimer
    2. merci beaucoup je suis en 4eme et grace a vous g pu enfin comprendre ce livre ,super article super bien écrit

      Supprimer
  21. bonjour, j'aideux questions a propos de Nana :
    Pourquoi Nana est très réaliste et symbolique à la fois? Que représente-t-elle dd la France des années 1860?
    Mercid'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous aurez la réponse à vos questions en lisant les multiples commentaires d'extraits de cette œuvre présents sur mon blog.
      Cordialement
      LN

      Supprimer
  22. Bonjour, je vous remercie beaucoup. C'est un résumé très complet et bien expliqué.
    Ça m'aide beaucoup. Encore merci!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis toujours contente que mon travail puisse servir. Merci à vous de faire vivre ce blog en lisant les articles et en laissant vos commentaires.

      Supprimer