dimanche 3 février 2013

METHODE DE LA DISSERTATION


Introduction :
- Présentation du thème du sujet
- Annonce du sujet
- Annonce de la problématique
- Annonce du plan en deux parties (Séries technologiques), trois parties (Séries générales)


Saut de ligne + Développement :
1ère partie :
- Introduction
- 1er paragraphe= Connecteur + Argument + Exemple + analyse + lien avec le sujet
- 2ème = Connecteur + Argument + Exemple + analyse + lien avec le sujet
- 3ème = Connecteur + Argument + Exemple + analyse + lien avec le sujet
- Conclusion

Saut de ligne + 2ème partie
- Introduction
- 1er paragraphe= Connecteur + Argument + Exemple + analyse + lien avec le sujet
- 2ème = Connecteur + Argument + Exemple + analyse + lien avec le sujet
- 3ème = Connecteur + Argument + Exemple + analyse + lien avec le sujet
- Conclusion
Saut de ligne + 3ème partie: IDEM

Conclusion
- Bilan des deux ou trois parties qui répond à la problématique
- Ouverture, élargissement

Les différentes sortes de plan :
1) Plan dialectique : Thèse, antithèse, synthèse.
 Ce type de plan doit être adopté lorsque l’on peut répondre par oui ou par non à la question posée par le sujet. La première partie va dans le sens du sujet  (Elle dit en quoi l’affirmation du sujet est vraie, correcte, justifiée),  la deuxième partie nuance le propos en montrant les limites du sujet, et la troisième élargit le sujet, le dépasse, va plus loin et montre dans quelles conditions le sujet est alors envisageable, en modifiant l'angle d'approche, par exemple.
Thèse : Défense d'un certain point de vue sur la question.
Antithèse : Apport d'arguments opposés à la thèse défendue précédemment; on aboutit à une contradiction apparente, mais attention à nuancer la formulation. Ce n’est jamais ni tout noir ni tout blanc.
Synthèse: élargissement et dépassement de la thèse défendue.
               Exemple : La conviction vous semble-t-elle un moyen efficace d’argumentation ?
              1) En quoi la conviction est efficac
               2) Les limites de la conviction, et les raisons pour lesquelles elle peut s’avérer inefficiente
               3) Ce qu’il faut joindre à la conviction pour qu’elle soit vraiment efficace, la persuasion, par exemple…
2) Le plan thématique
 Le plan thématique se reconnaît en ce qu'il n'invite pas à une confrontation de thèses : un jugement, ou une simple question, demandent à être étayés dans divers domaines qui constituent autant de thèmes où la notion va trouver sa justification.
Exemple : Quels sont les moyens efficaces d’argumentation ?

       1) La conviction et l’argumentation directe
       2) La persuasion et l’argumentation indirecte
       3) La délibération et la prise de position

3) Le plan analytique (qui analyse)
Le plan analytique se distingue du plan thématique en ce qu'il propose un examen méthodique d'une notion : ce peut être le type de plan « causes/conséquences/solutions » ou une approche méthodique d'une notion qu'on commencera par expliquer, puis qu'on justifiera avant d'analyser ses implications.

Nathalie LECLERCQ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire